L'histoire d'Edgar Sawtelle de David Wroblewski

Publié le par mia

59179380.jpg

 

Résumé de la 4ième de couverture :

Dans une ferme isolée au nord du Wisconsin, le jeune Edgar Sawtelle grandit entre son père et sa mère, avec lesquels il ne peut communiquer que par le langage des signes. Depuis deux générations, les Sawtelle élèvent et dressent une race de chiens d'exception, dont Almondine, l'amie de toujours d'Edgar, est un merveilleux spécimen. Mais l'arrivée de Claude, l'oncle du garçon, va perturber la quiétude du foyer... Récit initiatique, roman des grands espaces américains, L'Histoire d'Edgar Sawtelle, saluée par une critique unanime, a déjà touché plus de deux millions de lecteurs aux États-Unis.

« Le roman qui a fait pleurer toute l’Amérique »

Edition : Le livre de Poche

Nombre de pages : 702 pages

Biographie :

David Wroblewski a passé son enfance dans le Wisconsin rural, à proximité de la forêt de Chequamegon, où se passe l’Histoire d’Edgar Sawtelle. Il a mis dix ans à écrire ce premier roman. Il vit aujourd’hui dans le Colorado.

 

Mon avis :

Pour mon tout premier partenariat j’ai choisit L’histoire d’Edgar Sawtelle de Livre de poche.

L’intrigue se déroule dans un élevage de chiens dans une ferme isolée familiale du Wisconsin. Où on y découvre une famille très unie, composée des parents (Gard et Trudy) et du fils Edgard, qui a une particularité : Il entend  mais il ne peut pas parler. Cette déficience va donner des moments tragiques, mais aussi attendrissants  à cette histoire, en effet même en ne pouvant pas s’exprimer oralement il arrive à se faire comprendre de ses chiens.

J’aime l’écriture fluide et agréable de ce roman de David Wroblewski  ,  de plus on retrouve dans ce roman l’écriture de Willa Cather, l’amour des grands espaces  de la nature de l’Amérique profonde.  Les descriptions m’ont aidé à comprendre mieux Edgar et sa famille dans leurs modes de vie mais aussi dans la fuite de ce garçon.

De plus  j’ai beaucoup appréciais la découpe des passages, en effet le roman est composé de petits « chapitres » qui m’on aidé à rester attentive aux petits détails car on ne trouve pas de chapitre trop long.

Par contre la fin est  très surprenante, il est vrai que je m’attendais à autre chose, une suite plus logique. Jusqu’à la fin le suspens est haletant, et bien sûr les dernières lignes sont pour les chiens Sawtelle  qui tout au long de l’histoire jouent  un rôle important, ils ont la même place qu’un autre personnage. Par exemple Almondine est le double si je puis dire d’Edgard mais en chien, on retrouve bien l’expression «  le chien est le meilleur ami de l’homme ».

 

Merci à logo-livre-de-poche.gif et à LIVRADDICT-LOGO.png

Publié dans Partenariats

Commenter cet article